Créez votre
auto-entreprise

Vous souhaitez créer votre auto-entreprise ? Concentrez vous sur ce qui compte vraiment, Abby s’occupe de tout
création auto-entreprise en ligne avec abby

Déclarez votre activité simplement

  • Choisissez votre domaine d’activité, renseignez les informations et documents essentielles
  • Nos formalistes sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions
  • Votre dossier sera traité sous 24h
  • Abby s’occupe de transmettre et suivre votre dossier auprès des organismes compétents
obtenir un kbis / siret gratuitement avec abby
déclarer votre activité gratuitement avec abby
  • Abby est relation avec tous les organismes compétents Urssaf, CMA, CCI et le Greffe du Tribunal de Commerce
  • Obtenez votre SIRET en 8 à 15 jours ouvrés
  • En cas d’erreur vous pourrez toujours modifier ou annuler votre demande

Faites votre demande d'ACRE

  • Testez votre éligibilité à l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise
  • Ne passez pas à côté de l’occasion de réduire le montant de vos charges
  • Nous générons automatiquement votre document pour vous faire gagner du temps
testez votre éligibilité à l'acre avec abby

Vous avez des questions ?

Oui, le statut est ouvert à tous ! Vous pouvez même lancer votre auto-entreprise et être en même temps étudiant, salarié, demandeur d’emploi, fonctionnaire ou retraité.

En effet, certaines professions bien particulières sont exclues du régime. Il s’agit des professions médicales, juridiques, agricoles, des activités soumises à la TVA immobilière, des activités artistiques rémunérées par le droit d’auteur et de la profession d’agent d’assurance. Elles sont exclues car elles sont particulièrement encadrées et réglementées et que ces professions cotisent bien souvent à des caisses spécifiques.

Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur tout en étant salarié ! Votre auto-entreprise sera alors considérée comme une activité complémentaire : vous conservez ainsi votre couverture sociale liée à votre activité principale.

Oui, le statut est accessible au plus grand nombre, y compris les retraités ! L’auto-entreprise vous permet de continuer à rester actif et de compléter votre pension retraite, qui continuera à vous être versée. N’hésitez-pas à vous rapprocher de votre caisse de retraite pour en savoir plus.

Si vous êtes un mineur émancipé, vous pouvez créer votre propre auto-entreprise dès l’âge de 16 ans. Si vous un mineur non émancipé, certaines activités libérales vous sont déjà ouvertes.

Oui, certaines activités sont réglementées et vous ne pouvez les exercer que si vous pouvez justifier de certains diplômes ou d’un nombre d’années d’expérience professionnelle suffisant. C’est par exemple le cas pour les professions du BTP, de l’esthétique, du coaching sportif ou des chauffeurs VTC.

Non, tant que vous ne dépassez pas les plafonds de chiffres d’affaires fixés. On appelle ce système la franchise en base de TVA. Ce plafond est de 85 800 € pour les activités d’achat-vente et 34 400 € pour toutes les autres activités. Si vous dépassez ces plafonds, vous serez alors soumis à la TVA.

Oui, vous pouvez tout à fait devenir auto-entrepreneur (on dit aussi micro-entrepreneur) tout en étant inscrit à Pôle emploi. Vous pourrez même continuer de toucher vos allocations chômage (ARE) en fonction des revenus de votre auto-entreprise. D’autres aides comme l’ACRE ou l’ARCE vous seront également proposées pour vous lancer !

Pour être enregistré comme auto-entrepreneur et pouvoir légalement débuter votre activité, vous devez remplir sans erreur et transmettre une déclaration de début d’activité (appelée Cerfa P0). Elle doit être transmisse au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont vous dépendez, en fonction de l’activité choisie et de votre domicile. Cette déclaration doit être accompagnée des justificatifs nécessaires qui dépendent eux-aussi de l’activité que vous souhaitez exercer. Ces démarches pour devenir auto-entrepreneur (on dit aussi micro-entrepreneur) peuvent être entièrement réalisées en ligne.

C’est possible, vous pouvez choisir de faire vos démarches d’inscription seul. Pour cela, vous devez rentrer en contact du Centre de Formalités dont dépend votre activité (les URSSAF auto-entrepreneur pour les activités libérales ; les Chambres de Commerce et d’Industrie pour les activités commerciales ; les Chambres des Métiers et de l’Artisanat pour les activités artisanales ; et les Greffes des Tribunaux de Commerce pour les agents commerciaux).

Les formalités de création de micro-entreprise se révèlent parfois longues et fastidieuses. Votre dossier peut être rejeté plusieurs fois et vous pouvez également commettre des erreurs dans votre affiliation. Avec notre accompagnement, vous bénéficiez d’un dossier parfaitement constitué. Nous vous simplifions la vie et vous gagnez ainsi un temps précieux dans l’accomplissement de vos démarches, ce qui vous permet de commencer votre activité sans tracas et dans de bonnes conditions. Votre conseiller spécialisé pourra également vous épauler dans le choix des options sociales et fiscales les plus adaptées à votre situation mais aussi vous aider à bénéficier des aides éventuelles auxquelles vous pourriez être éligible.

Lors de l’envoi de la déclaration auto-entrepreneur, vous devrez joindre une copie de votre pièce d’identité comportant la mention « Conforme à l’original », datée et signée. Certains justificatifs complémentaires (justificatif de domicile ou de qualification professionnelle) peuvent être demandés dans le cas de professions réglementées.

Plus maintenant ! Le stage de Préparation à l’Installation (SPI), qui concerne les activités artisanales, n’est plus obligatoire depuis la loi PACTE du 22 mai 2019. Il est ainsi devenu facultatif. Cette formation payante a pour but de vous donner les connaissances nécessaires à la gestion de votre auto-entreprise. Si vous êtes intéressé, rapprochez-vous de votre Chambre des Métiers et de l’Artisanat : c’est elles qui continuent de la proposer. Les activités commerciales et libérales ne sont pas concernées.

En passant par Abby, nous vous offrons la création de votre micro-entreprise. Cela comprend la constitution de votre dossier, vérifiée par un de nos formalistes mais aussi un accompagnement personnalisé, de la constitution du dossier à l’obtention de votre numéro SIRET. Vous avez également accès à nos outils de gestion et de facturation que nous avons développés spécialement pour les auto-entrepreneurs. Vous pouvez donc gérer facilement votre entreprise depuis votre espace personnel et générer vos propres factures en quelques clics. Vous suivez vos encaissements et le montant de vos prochaines cotisations en temps réel. Une question ou un souci ? Votre conseiller personnel est joignable à tout moment par téléphone ou par email. 

Oui, si vous en remplissez les conditions. Si vous avez par exemple moins de 35 ans ou que vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier de cette exonération partielle des cotisations sociales. Sa durée est d’un an et elle est octroyée sous certaines conditions. Notre équipe s’occupera de constituer votre demande d’ACRE en même temps que vous créez votre auto-entreprise.

Oui, si vous êtes un auto-entrepreneur artisan et/ou commerçant, vous recevrez un extrait K suite à votre immatriculation. Il s’agit de l’équivalent de l’extrait Kbis qui est délivré à toutes les entreprises en France. Si vous exercez une activité libérale, vous ne recevrez pas d’extrait Kbis. L’extrait Kbis contient toutes les informations attestant de votre micro-entreprise.

Comptez une à quatre semaines pour recevoir votre numéro SIRET par courrier, une fois que votre demande d’inscription comme auto-entrepreneur a bien été enregistrée par votre CFE. Vous le recevrez directement à votre domicile.

Depuis 2016, il n’y a plus aucune différence entre la micro-entreprise et l’auto-entreprise. Les deux termes signifient la même chose. Le terme officiel est micro-entreprise, cependant c’est le terme auto-enteprise qui reste le plus commun.

Vous pouvez commencer à facturer vos premiers clients en apposant sur vos factures que vous êtes en attente de votre numéro SIRET. Cependant, si vous exercez une activité qui nécessite une couverture ou une assurance, vous n’êtes alors pas couvert. Cela peut se révéler dangereux et nous vous déconseillons de procéder ainsi, à moins que votre activité soit libérale et ne présente aucun danger matériel et physique potentiel.

Mercredi 13 octobre à 13h

C’est 100% gratuit, alors pourquoi attendre ?

  • Les obligations pour gérer sa micro-entreprise
  • Comment bien gérer sa micro-entreprise ?
  • Comment garder une motivation et une détermination à tout épreuve ?
Entrepreneur,
il est à vous !

C’est 100% gratuit, alors pourquoi attendre ?

Recevez le cahier de vacances des auto-entrepreneur dans votre boîte e-mail